Iles Falkland (Malouines) - Géorgie du Sud - Péninsule Antarctique

Du 3 au 23 novembre 2019

Avec Oceanwide Expeditions
et les guides ornithologiques Julien Mazenauer, Chris Venetz et Lionel Maumary

Iles Falkland (Malouines)

Suite

Géorgie du Sud

Suite

Péninsule Antarctique

Itinéraire

Jour 1: Sandy Argentine Beaches

Nous embarquerons à Puerto Madryn dans l'après-midi à destination des îles Falkland. Golfo Nuevo est connu pour ses Baleines franches australes, que nous aurons de bonnes chances de voir lorsque nous voguerons en plein océan.

Jours 2 – 3: Vie marine, oiseaux marins

En pleine mer il y aura rarement un moment de répit : plusieurs espèces d'oiseaux de mer suiveront le bateau, tels que albatros, océanites, puffins et pétrels plongeurs.

Jour 4: Falklands Found

Les îles Falkland (Malouines) abritent une abondance d'espèce sauvages, faciles à approcher – avec précaution. Ces îles sont des joyaux méconnus, évoquant plutôt la guerre entre la Grande-Bretagne et l'Argentine en 1982. Non seulement de nombreuses espèces d'oiseaux vivent ici, mais il y a aussi de grandes chances de voir les Dauphins de Peale et de Commerson dans les eaux alentours.

Au cours de ce voyage nous pourrons visiter les sites suivants: Steeple Jason – Hébergeant la plus grande colonie mondiale de l'Albatros à sourcils noirs (environ 113,000), Steeple Jason est une île sauvage et rarement visitée battue par les vents et les vagues.

Les conditions météorologiques dicteront ici le réroulement de la visite. Carcass Island – Malgré son nom, cette île exempte de rongeurs est par conséquent pleine d'oiseaux indigènes, des Manchots de Magellan et papous aux nombreux limicoles et passereaux (dont le troglodyte de Cobb et le Cinclode fuligineux). Saunders Island – Nous pourrons observer ici l'Albatros à sourcils noirs et ses atterrissages parfois maladroits, aux côtés des Cormorans impériaux et Gorfous sauteurs nicheurs. Les Manchots royaux, de Magellan et papous s'y trouvent également.

Jour 5: Siège de la culture des Falklands

Port Stanley, la capitale des Falklands, présente un mélange de traits sud-américains avec un charme Victorien: maisons colorées, jardins bien entretenus et pubs de style anglais.

Plusieurs bateaux à voile de trois mâts et plus se trouvent dans les environs, témoins silencieux de la dure vie des marins au 19e siècle. Le petit mais intéressant musée vaut également une visite, couvrant les débuts de la colonisation à la guerre des Malouines. Environ 2'100 personnes habitent la capitale, où nous serons libre de nous promener. Les entrées à des attractions locales ne sont pas incluses.

Jours 6 – 7: A nouveau en mer

En route pour la Géorgie du Sud, nous traverserons la Convergence antarctique. La température se refroidira considérablement en quelques heures, ce qui provoque la remontée d'eaux chargées en nourriture vers la surface en raison de la collision des colonnes d'eau. Ce phénomène attirera une multitude d'oiseaux de mer près du bateau, dont plusieurs espèces d'albatros, pétrels, puffins, prions et labbes.

Jours 8 – 11: Géorgie du Sud

Nous arriverons sur le premier site de Géorgie du Sud le 8e jour. Les conditions météorologiques peuvent être très difficiles ici et dicterons largement le programme. Les sites de visite prévus sont les suivants: Prion Island – Cette îl est interdite d'accès pendant la première partie de la saison de nidification (20 novembre – 7 janvier).

Les poussins d'Albatros hurleurs de l'été précédent sont presque prêts à l'envol, et les adultes sont à la recherche de leur ancien partenaire aprps une année et demi en mer. Salisbury Plain, St. Andrews Bay, Gold Harbour – Ces localités hébergent non seulement les trois plus grandes colonies de Manchots royaux de Géorgie du Sud, mais également trois des plus grandes plages de reproduction au monde de l'Eléphant de mer du Sud. Ils seront au pic de leur cycle de reproduction à cette période de l'année. Nous pourrons alors observer les mâles de quatre tonnes surveiller (et se battre parfois) le territoire où des dizaines de femelles ont donné naissance à leurs petits ou s'y préparent.

De nombreuses Otaries antarctiques sont également présentes pendant la période de reproduction (décembre – janvier). Fortuna Bay – Près des plages colonisées par les manchots et les phoques, nous aurons la chance de suivre la section finale du voyage de Shackleton jusqu'au village de baleiniers abandonné de Stromness. Cette route traverse les montagnes jusqu'à la chute de Shackleton.

Le terrain est en partie marécageux, il faut donc se préparer à traverser de petits cours d'eau en chemin. Grytviken – Nous pourrons visiter la station abandonnée des baleiniers , où les Manchots royaux marchent maintenant dans les rues et les Elephants de mer se sont approprié les lieux . Il sera également opossible de visiter le musée de Géorgie du Sud ainsi que la tombe de Shackleton.

Jour 12: En route vers le sud

Au abord des premiers morceaux de banquise, des Labbes de McCormick, Pétrels des neiges pourraient se joindre aux autres oiseaux de mer suivant le navire.

Jour 13: vues de South Orkney

Si les conditions météorologiques le permettent, nous visiterons la Base Orcadas – une station scientifique argentine sur Laurie Island dans l'archipel de South Orkney. Le personnel sera ravi de nous faire visiter leur base, qui offre une vue étendue sur les glaciers environnants. Si cette visite n'est pas possible, nous atterrirons probablement dans Shingle Cove sur Signy Island.

Jour 14: Dernière poussée vers l'Antarctique

D'immenses icebergs et les chances de rencontrer des Rorquals communs assurent une traversée sans temps mort. C'est ici la meilleure chance de repérer le Pétrel antarctique.

Jours 15 – 18: L'Antarctique crainte et admirée

Si la glace le permet, nous naviguerons dans la mer de Weddell . C'est là que des colossaux icebergs tabulaires jalonneront la côte est de la Péninsule antarctique. Paulet Island, avec sa grande population de Manchots adélie, est un arrêt possible. Nous pourrions également visiter Brown Bluff, située dans l'Antarctic Sound pris par la glace, où nous aurons la possibilité de mettre pied à terre sur le Continent antarctique.

Si les conditions ne sont pas favorables à une entrée dans la mer de Weddell par l'est, nous nous dirigerons vers Elephant Island puis vers le détroit de Bransfield – entre les South Shetland Island et la Péninsule antarctique . Nous tenterons ici de traverser l'Antarctic Sound depuis le nord-ouest. Les îles volcaniques des South Shetlands sont balayées par les vents et souvent recouvertes de brouillard, mais elles offrent des plaisirs subtils: une grande variété de flore (mousses, lichens, plantes à fleurs) et faune (Manchots papous, Manchots à jugulaire, Pétrel géant du Sud).

Les Manchots à jugulaire et les Phoques de Weddell débarquent souvent sur la plage près de Cámara Base, une station de recherche scientifique argentine sur Half Moon Island. Sur Deception Island, le navire s'enfonce à travers Neptune’s Bellows dans la caldera inondée. Ici nous trouverons des sources d'eau chaude, une station baleinière abandonnée, et des milliers de Damiers du Cap avec un grand nombre de Goélands dominicains, Labbes antarctiques et de McCormick et des Sternes antarctiques. Les Océanites de Wilson et à ventre noir nichent dans les ruines de la station baleinière de Whalers Bay. Une alternative est de prendre part aux activités près de Telefon Bay, plus loin à l'intérieur de la caldera. Ce voyage prolongé nous permettra de naviguer encore plus loin dans la Péninsule antarctique sculptée de glace.

A Neko Harbour ou Paradise Bay, nous pourrons mettre pied à terre sur le Continent antarctique, dans un décors épique de sommets alpins séparés par de gigantesques glaciers vêlant dans la mer. Les Baleines à bosses et Baleines de Mike sont souvent observées à cet endroit. Après avoir navigué à travers le Neumayer Channel, nous pourrons visiter l'ancienne station de recherche anglaise – transformée en musée et office postal - de Port Lockroy sur Goudier Island. Nous pourrons également aller vers Jougla Point, à la rencontre des Manchots papous et Cormorans impériaux.

Si les conditions le permettent, nous nous aventurerons encore plus au jusqu'au Lemaire Channel. Cuverville Island est un arrêt potentiel dans les premières heures du dernier jour où nous mettrons pied à terre. Ici nous apprécierons une dernière fois la compagnie des des Manchots papous dans leur plus grande colonie de la Péninsule antarctique. Les conditions météorologiques dane le passage de Drake détermineront l'heure exacte du départ.

Jours 19 – 20: En mer vers le nord

Lorsque nous traverserons le passage de Drake, nous serons à nouveau accueillis par une grande quantité d'oiseaux marins, les mêmes que ceux qui nous avaient accompagnés vers le sud. Mais ils nous paraîtrons plus familiers qu'à l'aller, et peut-être que nous aussi pour eux...

Jour 21: La ville la plus méridionale

Nous débarquerons dans la matinée à Ushuaïa, connue comme la ville la plus méridionale du monde. Elle se trouve sur l'archipel de la Terre de Feu, au “bout du monde”. Cette expédition restera gravée dans les mémoires, quelles que soient nos prochaines aventures.

Conditions

Prix: Prestations comprises: Prestations non comprises:

Formulaire d'inscription

*Prière d'écrire vos nom et prénom tels qu'inscrits sur votre passeport.
*La date de naissance est nécessaire pour faire les réservations des billets d'avion.
*L'adresse e-mail est très appréciable pour la communication.
Informations personnelles
Passeport
Informations pour une deuxième personne (optionnel)
Passeport
Birdline Tours est partenaire avec les sites Oiseaux.ch (Le portail de référence des oiseaux sauvages en Suisse), Oiseau.ch (Cercle ornithologique de Lausanne), Natures.ch (Le portail Romand des associations, cercles et sociétés scientifiques dans le domaine de la nature.)